Berocca « Boostez Romain »

L’opération Berocca « Boostez Romain » a eu lieu en direct pendant 5 heures le 23 Mai 2013 sur le site dédié BoostezRomain.com

J’ai réalisé l’événement et les deux teasers !

Capture d’écran 2013-12-05 à 20.27.08

On May 23rd 2013, there was a special 5-hour-live event on BoostezRomain.com

I directed the event + the teasers !

Une autre Bio

François Nemetä est né le 12 février 1902 à Suresnes. Elève médiocre, il se passionne néanmoins très tôt pour l’habitat des loutres et les meubles du même nom (Habitat, je veux dire), ce qui n’aura bizarrement aucune incidence sur son avenir.

A l’âge de cinquante-sept ans, il abandonne ses études de peintre en bâtiment en ruines sans savoir lire et se consacre à l’horticulture, ou à l’apiculture, je sais plus, je confonds.

Horticulteur ou apiculteur sans talent, je sais plus, je confonds toujours, je me suis pas renseigné, François Nemetä décide de se lancer dans l’une des voies de garage les plus courues : le sport de haut niveau. Après s’être fait un nom dans le petit monde confiné du saut d’obstacles à dos de chameau, François, toujours aussi bordélique, s’entiche du cinéma. Il a soixante-dix-huit ans lorsque son arrière grand-père, alors âgé de mille-deux ans, lui offre sa première veste en velours, ce qui n’a rien à voir avec ce qui nous intéresse.

Armé de son courage et d’un bâton merdeux, François, le « Moudjahidine du clip » (je crois qu’il y a une faute), comme il se surnomme lui-même, réalise alors son premier film, « Parties Fines en Pays Pauvre », un porno cheap que lui commande la chaîne de télévision Loisirs à l’Hospice. Très remarqué, ce premier long-métrage remportera le prix de l’omelette au jambon en Patagonie, et celui de la tâche de vin sur la cuisse gauche en Périgord (on dit « en Périgord » ou « dans le Périgord » ? Chaque fois je me gourre).

C’est à partir de là que les choses accelèrent pour François Nemetä. Âgé de quatre-vingt un an, il se lance dans le tournage marathon des « Vingt-Neuf Filles du Docteur Lecter », un biopic consacré à la période bleue de Dominique Strauss-Kahn, dont le making of, réalisé par le célèbre Claude Minard, sera présenté au Festival Vaval de Pouilly-en-Médoc. Echec cuisant. François s’en fout, puisque c’est pas lui qu’a fait le making of, c’est Claude Minard, je viens de le dire.

L’année suivante est une année charnière pour François Nemetä : il construit des portes battantes dans sa cuisine.

Fort de sa réputation de fort en gueule fan de brocolis et de purée, François contacte Jean-Louis Voiture au téléphone la semaine qui suit, un jeudi même je crois, tôt le matin après la gym, et prononce cette phrase désormais légendaire : « Allô, Jean-Louis Voiture ? Vroum, vroum vroum. »

Dès l’an je-sais-pas-quoi, enfin, François Nemetä devient l’assistant de Michel Gondry (sans dec’). S’ensuivront pour Michel Gondry la carrière qu’on lui connaît, et pour François Nemetä, une formidable envie de pisser.

Avec à son actif plusieurs clips mémorables (pour Elista entre autres, mais pas que, malgré ce qui se dit dans les couloirs du Pentagone), plusieurs publicités et plusieurs courts-métrages, François est, à mon avis, un mec à suivre.

Il a récemment terminé « Boulevard Des Hits », court-métrage multivisionné sur Dailymotion et Youtube, prix du jury au festival « Les nuits du court » d’Amiens, et ce alors même qu’il a refusé de soudoyer qui que ce soit. Enfin, sauf si coucher avec les responsables de Dailymotion et Youtube est considéré comme leur offrir un pot-de-vin, ce qui me paraît, au vu du physique disgracieux de François (lié à son grand âge et aux nombreuses maladies vénériennes contractées au fil de ses aventures avec des animaux de la forêt), absurde.

Enfin, il s’attaque en ce moment à un morceau de bravoure mais, par superstition, je n’en dirais pas plus. sachez toutefois que c’est un gonzo hard-crade impliquant des gardiens de la paix et des chaises de jardin.
Ca va être bien, c’est sûr.

Sur ce, bigoudins, bigoudaines, Bretonnes et Bretons, Parisiens, Parisiennes, Chaussures à Talons, Paons, tous avec moi sur ce coup-là : pour François, hip hip hip, hourra.

De toutes façons tu peux pas test.

Benjamin Peurey (Intermittent du spectacle), 2009.

Cette bio non-officielle n’est que partiellement vraie. Merci à Benjamin Peurey.